Qu’est-ce que le SEO d’apres Aurelien Bardon

AURELIEN-BARDON-SEO

Aujourd’hui Pour notre 3e volet de la série « le SEO d’apres les SEO » (Volet 1 avec Olivier Andrieu et Volet 2 avec Alexandre Santoni) J’ai le grand plaisirs d’accueillir Aurélien Bardon. Fondateur du Forum SEO Oseox  et de l’agence Aseox.

Aurélien, tout comme Alexandre, fait partie de la poignée de SEO en France avec qui j’ai travaillé et surtout à qui je confierai mes sites les yeux fermés. De plus Aurélien est un habitué des conférences telles que le SES, le SMX ou encore le SEO Camp.

 

Comment est-ce que tu vois le SEO (en tant que discipline / au sein du marketing en ligne)

Le SEO est une composante majeure du marketing en ligne et plus globalement un facteur de croissance / rentabilité extrêmement important pour la majorité des projets e-business.

L’augmentation globale et continue des coûts d’acquisitions de l’ensemble des canaux devrait continuer à rendre le SEO toujours plus attractif.

Plus concrètement, le SEO transpire aujourd’hui quasiment dans l’ensemble des actions de webmarketing.

C’est certainement ce qui rend parfois les référenceurs parfois désagréables ou perçus comme “inspecteur des travaux finis” car ils ne sont toujours pas assez appelés en amont ou inclus dans suffisamment de projet/process. Ils constatent alors les dégâts.
C’est simple, dès qu’il y a création d’une URL sur un site ou d’un lien pointant vers son site, c’est aussi bien une opportunité qu’un moyen de se tirer une balle dans le pied.

On m’objectera que je presse pour ma paroisse, mais le SEO devrait être un souci permanent pour l’ensemble des actions en ligne. La finalité n’est pas de faire du SEO pour faire du SEO comme il était encore possible de le faire il y a quelques temps.

L’objectif est de se soucier des moteurs de recherche et des standards que cela soit dans le cadre d’une campagne adwords, de trackings, de réseaux sociaux, d’affiliations, d’actions offline, de communiqués, d’hébergement, de sécurité, d’achat de produits, de segmentation, de wording, d’ajouts, de suppression…

Toute les personnes ayant accès à un backoffice permettant de toucher, modifier ou créer une URL devrait être au mieux formées, au pire sensibilisées aux conséquences de leurs actions.

C’est comme cela aujourd’hui, le SEO touche à tout. Cloisonner le SEO à une “simple discipline” parmi d’autres disciplines du marketing en ligne serait certainement une erreur. Le SEO ne doit plus être considéré comme un levier marketing mais comme un impératif pour tous les projets web et tous les leviers. Un projet pouvant être la simple création d’une “page anniversaire” pour une marque.

Bien entendu, il est possible d’atteindre le succès sans s’en soucier tout comme il est possible de courir un 10km à cloche pied.

Quel est ton point de vue sur l’évolution de la perception de notre métier depuis que vous avez commencé?

Même si les choses évoluent globalement dans le bon sens, il faut se rappeler que nous sommes encore à la préhistoire du web.
Il est encore possible de travailler avec des annonceurs manquant de maturité pour lesquels la pédagogique et l’évangélisation demandent beaucoup d’énergie.

Toutefois les plus grands acteurs connaissent le plus souvent l’importance du SEO même si le “not provided” a donné une occasion formidable de minimiser cette source de trafic… Ils n’imagineraient pas débuter une nouvelle année sans un spécialiste à leur coté pour avancer et conserver l’existant.

Beaucoup trop s’attendent encore à ce qu’on leur parle uniquement de H1, TITLE, PAGERANK et KEYWORDS alors que les clés de la réussite sont dans les process, la production effective (plutôt que dans les réunions), la communication et la formation de leur équipe.

Le SEO c’est de l’humain. Encore trop d’annonceurs pensent qu’il suffit de signer un bon de commande pour que quelqu’un s’occupe de tout alors qu’un travail d’équipe est bien plus efficace.

Concernant les relations entre référenceurs, je dirai que les prestataires reconnus pour leur expertise SEO ne connaissent pas vraiment la concurrence car la demande est très forte.

Bien entendu cela fait toujours mal de perdre un gros appel d’offre d’un annonceur pesant plusieurs millions en ligne ou de voir son projet chou-chou changer de main parce que le nouveau directeur e-commerce fraichement débarqué doit s’imposer. Mais c’est pareil pour tous les canaux.

Dans les années à venir, pour les structures les plus grosses, le responsable SEO s’approchera de plus en plus du top management ou alors deviendra une sensibilité exigée pour tous les acteurs d’un projet web.

Quel est le cliché sur le métier qui vous agace le plus?

Il y en a beaucoup mais ils m’amusent plus qu’ils ne m’agacent. Mais c’est certainement celui qui indique que les SEO sont tous des escrocs ou que cela ne fonctionne plus.

J’ai rendu plusieurs personnes millionnaires suite à mes conseils. Je suis heureux pour elles d’avoir simplement fait mon job efficacement.

Pour autant le SEO ne fonctionne pas toujours à 100%. C’est ce qui fait le charme de ce métier. Il demande beaucoup de créativité, des compétences transverses, une passion constance et le fait d’accepter qu’au final seul Google décide.

10 thoughts on “Qu’est-ce que le SEO d’apres Aurelien Bardon”

  1. “Pour autant le SEO ne fonctionne pas toujours à 100%.”

    Salut, cette phrase m’interpelle. C’est comme ci le plombier venait chez toi car tu l’appelles, et qu’il te dit, ça fuit, c’est le charme du métier, tenez ma facture.

    Euh ? En lisant ça, je me dis que le mot escroc restera accroché à votre metier si vous n’arrivez pas à réussir tout le temps. Enfin, vous voyez ce que je veux dire, le plombier il stoppe la fuite.

    Sinon, merci pour ton partage sur ta vision de tout ça, c’est super cool 😉

    1. Salut Gabriel,

      Le SEO, a l’invese de la plomberie… n’est pas une science exacte. Et non ca ne fonctionne pas a 100% Ceci dit meme si une campagne fonctionnne seulement a 70% cela peut déja représenter 30% a 40% de trafic / chiffre d’affaire supplémentaire. Ce qui dans l’absolue n’est pas a négliger.

  2. hello Gabriel,

    Merci d’avoir pris le temps de commenter ce billet.

    j’imagine que lorsque le plombier vient réparer une canalisation chez toi tu ne lui tient pas la clé à molette ? (aucun sous entendu graveleux derrière cette phrase)

    C’est là une bonne partie de la différence avec ton SEO. Ton SEO a besoin de toi pour réussir. Et aussi étrange que cela puisse paraitre, beaucoup ne sont pas prêt à s’investir pour leur propre business (ou celui de leur patron). Je ne compte plus le nombre d’emails sans réponse, le nombre de conseils ignorées ou les réactions/actions très tardives.

    Le deuxième point très important est qu’un SEO intègre te dira toujours : “Tu veux être certain à 100% d’avoir du trafic ? pas de souci la solution est ici http://bit.ly/1vpCtdz

    Tu vois, tu as le choix entre prendre un petit risque ou n’en prendre aucun. En revanche le ROI ne sera pas identique et cela serait se couper d’un canal.

    Enfin, non le mot escroc n’est pas accroché à notre métier. La preuve il est en plein essor depuis plus de 15 ans. Toutefois, je peux comprendre que tu puisses en avoir une vision négative si tu as vécu de mauvaises experience.

    La semaine dernière j’étais chez l’ostéo pour “réparer” une cheville douloureuse. Cela n’est pas marché. Il y a 3 ans, il avait pourtant réussi alors qu’il s’agit du même problème récurrent. Escroc ? Je ne pense pas 🙂

  3. J’aime beaucoup ta réponse 🙂

    Je pense (à titre personnel) en tant que développeur et gérant des mes sites que vous êtes un peu les garagistes des années 90, même si je conviens facilement qu’il y a parmi pleins de personnes intègres.

    Et pour info je manie très bien la clé à molette et la pipe anglaise 😉

    Vive le seo et les vrais professionnels 😉

  4. De belles réponses. Et les arguments ne manque pas d’imagination dans les commentaires. Bravo !

    Le SEO n’est pas une science exact c’est finalement ça la grosse difficulté de notre métier. Et les règles évoluent sans cesse. Le plombier change le même tuyau depuis X années. Ne comparons pas l’incomparable.

    Je te rejoins également sur le fait qu’un client impliqué aura beaucoup plus de chance de réussir sur le web. J’en fais l’expérience tous les jours !

  5. “es clés de la réussite sont dans les process, la production effective (plutôt que dans les réunions), la communication et la formation de leur équipe.

    Le SEO c’est de l’humain.”

    J’ai juste un mot à dire : bravo !

  6. Bonjour à tous,

    La différence essentielle entre les 2 est que l’un a une installation finie (le plombier) qu’il suffit de réparer, alors que l’autre est en compétition constante avec ses pairs.
    Un SEO, c’est comme un entraineur de coureur de marathon : Le SEO peut être bon, les clés du succès sont en grande partie dans les mains (les pieds ?) du marathonien.

    Et pour revenir sur le travail du plombier, tout comme le garagiste, ils ont une obligation de résultat. Le médecin a une obligation de moyens, tout comme l’entraineur.

    @+ !

  7. Le SEO est un métier à part entière. Comme tu le dis, beaucoup pense qu’il s’agit d’un métier d’escroc, ce que je trouve dommage… La raison à cela est simple : il n’y a qu’une obligation de moyen dans ce métier, l’obligation de résultat ne fait généralement pas parti des prestations puisque l’on se base sur un algorithme dans les paramètres sont inconnus de tous (sauf Google). personnellement, j’aime beaucoup ce métier, apprendre davantage sur les techniques qu’il est possible de réaliser et aussi les variantes du SEO que l’on peut se permettre de faire (e-Réputation, NSEO, etc…).
    Ta vision du SEO est exactement celle que je me fais, dans le futur il est certain que ce métier évoluera et aura beaucoup plus d’importance qu’il n’en a à l’heure d’aujourd’hui.
    Merci pour cet interview.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *